Triathlon - Jeux Olympiques Pékin 2008

Publié le par les taquets de Cayenne




Triathlon Femmes - 18 août 2008

 

L'Australienne Emma Snowsill a remporté lundi à Pékin l'épreuve du triathlon. Au terme d'un parcours toujours très exigeant (1,5 km de natation, 40 km de course cycliste et 10 km de course à pied), elle a devancé la Portugaise Vanessa Fernandes et sa compatriote Emma Moffatt.

La première Française, Jessica Harrison, a pris la douzième place, à plus de trois minutes de la médaillée d'or. L'autre triathlète tricolore, Carole Peon, a elle chuté dans les derniers kilomètres. Ce qui l'a considérablement retardée et placée à la 34e place.

  Les résultats clique à gauche pour les résultats

Triathlon hommes - 19 août 2008

 

Victime d'un coup de chaleur pendant la course à pied, Frédéric Belaubre se classe à 10e place, à 1'07'' du vainqueur, le surprenant allemand Jan Frodeno. Favori, l'Espagnol Francisco Javier Gomez a lâché dans les derniers hectomètres et finit au pied du podium. Le Canadien Simon Whitfield, premier champion olympique en 2000, prend l'argent, devant le Néo-Zélandais Bevan Docherty. Laurent Vidal finit 36e à 4'09. Tony Moulai, vice-champion d'Europe 2008, a abandonné.

Il était en pleurs Frédéric Belaubre, après son heure cinquante d'efforts, seulement soldée par une dixième place. « Très déçu », car il voulait tellement mieux faire qu'aux JO d'Athènes, où il s'était classé cinquième. Mais le magnifique site de Changping, situé dans le réservoir des tombeaux Ming au nord de Pékin, et surtout sa chaleur étouffante (28° dès 10 heures du matin), ont eu raison des jambes du champion d'Europe en titre.

«J'ai tout donné»
« Pourtant je m'y étais préparé à cette chaleur » a pesté le triathlète originaire de Saint-Raphaël. « Mais j'ai reçu un gros coup de chaud au cinquième kilomètre de la course à pieds. Je croyais être prêt pour l'affronter, mais apparemment pas assez». Dommage en effet, car le triple champion d'Europe avait entamé sa deuxième course olympique de manière idéale. Deuxième derrière le Néo-Zélandais Shane Reed à la sortie de l'eau (les 1500 m en 18'31), le Français sort même le premier de la zone de transition pour attaquer les 40 kilomètres de vélo. « Après l'eau, je me sentais super confiant. Je me suis dit que ça n'était pas le moment de faire un erreur tactique ou de se planter à vélo, parce que c'était vraiment un bon jour». Ensuite bien calé dans le peloton à 24'' des deux échappés le Belge Axel Zebroek et le Luxembourgeois Dirk Bockel, plus réputés pour leurs qualités de rouleurs que de coureurs à pied, Belaubre gère son effort, et les favoris l'imitent.

Les quelques attaques lancées ça et là ne donnent pas grand-chose. Le peloton reste groupé, les écarts n'évoluent pas. Tout se joue donc sur les dix derniers kilomètres de course à pieds. Déjà en difficulté à l'issue du premier des trois tours à effectuer, le médaillé de bronze mondial (2006) se laisse notamment distancer par ses grands rivaux Javier Gomez, champion du monde en titre, Ivan Rana, champion du monde (2002), Brevan Docherty, médaillé d'argent à Athènes, ou encore Simon Whitfield, médaillé d'or à Sydney (2000). Mais continue à y croire. « Au 5e kilomètre, j'étais un peu loin et je savais qu'il me serait difficile de gagner. J'ai essayé de ne pas me dire que c'était trop tard. J'ai tout donné. Mais j'ai eu du mal à maintenir la vitesse, donc je ne pouvais pas revenir sur les premiers». Contre toute attente, c'est l'Allemand Jan Frodeno qui franchit la ligne le premier (1'48'53), devant Whitfield et Docherty, Gomez et Rana finissant au pied du podium. Belaubre arrive exténué une minute et sept secondes plus tard, et s'écroule. « Je suis déçu parce que j'ai tout donné. Mais c'est la loi du sport. Même si j'ai pris un gros coup sur la tête, je ne compte pas m'arrêter là. On est reparti pour un tour, il faudra faire mieux la prochaine fois». Pourquoi pas à Londres en 2012.

 Les résultats

clique au dessuspour les résultats


Pour l'équipe.fr, Peggy BERGERE, à Pékin

Publié dans Le triathlon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article