Un taquet en Bretagne (deuxième partie)

Publié le par les taquets de Cayenne

Noyé dans la masse....


Motivé par les exploits des autres Taquets dans les triathlons de France et de Navarre, j'ai décidé d'aller goûter aux joies des trois disciplines dans ma bretagne natale. Pour mon premier triathlon officiel, du coup, j'ai choisi ce qu'il y avait de plus près : celui de Larmor plage, finale du championnat de Bretagne s'il vous plaît (je refroidis d'avance les espoirs de mes fans, je n'avais ni les capacités ni l'ambition d'un quelconque podium et la seule récompense à ma portée était une combi aquaman à gagner... à la tombola d'après course).
Il s'agissait d'un sprint, avec :
- 750m de natation dans l'océan à 17-18 degrés (la Bretagne n'a pas été gâtée par la météo cet été) - la combinaison n'était donc pas obligatoire !!!
- 18km de vélo en deux boucles avec une première partie de faux plat avec un vent contraire et une deuxième partie en légère descente avec vent dans le dos super roulante.
- 5km de course à pied sur un petit chemin avec revêtements variés (planches de bois, bitume, sable parfois casse-pattes...).
Dans l'ensemble donc un parcours plutôt sympa... Je me suis lancé dans l'aventure au milieu de 400 participants, un peu noyé dans la masse, sous le soleil breton enfin généreux de ce dimanche après-midi.

Eh bien pour une première expérience de natation en mer, je n'ai pas été déçu : protégé par ma combinaison toute neuve (et rouge et noire pour faire honneur aux taquets), j'ai pris la direction de la bouée jaune, tentant d'éviter les coups de pied et de coude de mes camarades. Mais nager en mer ça peut être galère, surtout quand vous ne savez pas respirer : les vagues de plus en plus grosses viennent s'engouffrer dans votre gosier et vous (enfin moi) avalez des litres d'eau salée. Après le passage de la bouée, là où la mer se creuse, j'ai vraiment bu la tasse et dû ralentir pour ne pas me cramer. Les derniers 300 mètres ont été  plus que difficiles. Je suis sorti de l'eau avec peine, l'estomac en vrac, en 16'. Mais il fallait bien courir en enlevant la combi pour ne pas décevoir les nombreux spectateurs venus nous encourager. Je me suis donc exécuté péniblement... Du coup le vélo, qui n'est pas mon point fort, a plus ressemblé à une séance de récupération : incapable de choper la roue des autres coureurs, j'ai vu un sacré paquet de monde me dépasser, même des gros, dis donc. Il m'a fallu un bon tour pour récupérer à peu près, le second s'est mieux passé, surtout dans les parties roulantes (36' au total). J'ai commencé la course à pied en partant dans le mauvais sens (ah ah), mais une fois bien orienté, je n'ai pas mis trop de temps à retrouver mes marques dans ma discipline favorite, doublant beaucoup de gars qui m'avaient fumé en vélo. Mine de rien le soleil tapait (si, si !) et la casquette n'était pas de trop. J'ai terminé en un petit sprint inutile les 5 kilomètres en 22'.






1h14'25" au total, 235ème place sur 400. Je m'étais fixé un objectif de moins d'1h15. C'est donc satisfaisant pour une première. En tout cas une épreuve riche en enseignements pour les futurs tri, la principale leçon étant : "en natation, il ne faut pas confondre "respirer" et "boire".

Laurent

photos et encouragements : Djulaï

Publié dans Résultats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article