Le raid de la pagode

Publié le par les taquets de Cayenne

Dimanche 12 octobre, une bonne délégation de 6 taquets était présente au raid de la pagode, une course amicale (et assez militaire) qui consistait à rallier un point A (le débarcadère militaire de Stoupan) à un point A (le même débarcadère de Stoupan) en nageant, courant, pagayant et pédalant. 40 équipes étaient présentes, avec beaucoup d’adjudants de sergents, mais aussi des féminines, quelques jeunes et nos taquets, accompagnés par des supportrices et des photographes...

Michel et Bobos avaient concocté les équipes taquetistes grâce à un système de points qu’ils étaient seuls à comprendre, résultat sur la ligne de départ on retrouvait les binômes suivants : Michel/ Julien, (équipe 1) Bobos/Laurent (équipe 2) et Cyprien/Jérôme (équipe 3).

       






10h15 : après le marquage au feutre des concurrents, c’est le départ, dans la boue de la marée basse. Il s’agit de traverser le Mahury à la nage (600m dit l’affiche, mais il y en a bien 800, avec des courants traîtres). A l’issue d’une course interminable, Michel se détache sans difficulté du peloton et émerge en troisième position, mais il lui faut attendre Julien, car c’est l’arrivée du deuxième équipier qui compte... Du coup, Cédric et Laurent, qui ont nagé quasiment de conserve, passent devant, et sortent de la transition en 5ème position au général (20’11).

Les voici partis pour 8kms de course à pied jusqu’au dégrad d’Eskol. Il fait déjà bien chaud... Dépassés par quelques concurrents, quelle n’est pas leur surprise quand ils se rendent compte que plusieurs équipes devant eux ont pris la mauvaise route. Ils se croient même pendant quelques instants virtuels premiers et sabrent le champagne en s’aspergeant d’eau. Derrière, Julien est en difficulté (« Mich est allé trois fois chez le chinois le temps que je le rattrape ») et l’équipe 1 des taquets perd du terrain, même si elle double aussi des concurrents meilleurs nageurs que coureurs (50’14). Les Taquets 3, sortis de l’eau en 23’03 et dépourvus de la désormais célèbre trifonction rouge et noire, se changent entièrement avant de courir, dans la décontraction.


         



Arrivés au kayak après 47’10 de course, Cédric et Laurent commencent par se tromper d’embarcation, puis se lancent dans une descente de la crique Gabrielle (7 kms), bercés par le discours continu de Bobos, rendu particulièrement volubile par la jungle, les pagaies et l’élément aqueux. Ils redoublent une équipe et font le parcours en 1h08.


Mais qu’il fait soif !! Cédric en est réduit à boire l’eau de la crique Gabrielle sur la fin... L’équipe 1 a repris du poil de la bête et ils doublent plusieurs concurrents (1h12). L’eau est très basse et il faut parfois sauter hors de l’embarcation pour passer des troncs. Dans l’équipe 3, Jérôme prend un sérieux coup de chaud à l’arrivée d’Eskol, il envisage un instant d’abandonner, mais se ravise courageusement. et puis le kayak, c’est son dada ! Il leur faut 1h18 pour sortir de la crique Gabrielle. A noter qu’un petit plaisantin s’amuse, à mi-parcours, à dire à toutes les équipes qu’il ne reste qu’un kilomètre. Ju a promis de le désosser s’il le recroise...

    

A peine arrivés au débarcadère du pont, il faut enfourcher le vélo et retourner à Eskol (éternel recommencement). Dans l’équipe 2, Cédric met la pression en ne cessant de se retourner pour apercevoir d’éventuels poursuivants. La première partie est roulante, et les taquets 2 gagnent une place en doublant une équipe de militaires qui ont joué de malchance et ont crevé (les mêmes qui s’étaient trompés de chemin tout à l’heure !).

La principale difficulté du retour consiste à gravir une côte énorme, sur de la piste. Il ne faut pas se tromper de braquet ! Mais une surprise attend les coureurs qui se croient arrivés à Roura : en pleine ligne droite, on les fait bifurquer dans un chemin en terre avec deux ou trois méchantes grimpettes qui achèvent les mieux disposés. Puis c’est le retour à Stoupan par le pont. 52’06 pour les taquets 2, 53’06 pour l’équipe 1 et 1h07 pour l’équipe 3 qui souffre de la chaleur.

Au final le raid est gagné haut la main par l'équipe TAC (Margarot/Restoin) en 2h53’24’’. les Taquets 2 réalisent une belle performance en terminant 4èmes, loin du podium quand même (3h07’12’’), mais on peut dire que l’homogénéité a payé. Les taquets 1 sont 8èmes en 3h14’50 et l'équipe 3 32èmes en 3h52’45.l Les résultats complets

Remerciements aux supportrices Béa, Manu, Virginie, Sarah, Elodie et Pauline et à Fred, notre photographe à moto.  

Laurent


Publié dans Résultats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article