Téléthon 2011 : Saint Laurent / Cayenne en vélo

Publié le par les taquets de Cayenne

 

  DSC0031

 

Après une réunion de calage dans les locaux de l’EDF mardi 29 novembre 2011, nous nous sommes retrouvés vendredi 2 décembre 2011 sur le parking de l’EDF à Cayenne pour l’embarquement des vélos et des participants.


9h00 premier départ pour Olivier et François et 11h00 pour Patrick et Théo.

Voyage qui permet de reconnaître le trajet que l’on fera le lendemain. Hormis quelques bosses entre St Laurent et la bretelle de Mana, le reste paraît assez tranquille.


Arrivée à l’hôtel Star de Saint Laurent du Maroni, le temps de monter nos sacs et nos vélos dans les chambres que l’on remonte dans les voitures pour se restaurer au gîte « Flore’s Garden » à côté de Saint Jean, au menu repas Surinamais. Les premiers ont à peine fini qu’arrive l’équipe Patrick, Théo et les autres du wagon de 11h00.

Pour nous, il est temps de retourner à l’hôtel pour une bonne sieste et un petit plongeon dans la piscine. 17h30, on se retrouve au bistrot à côté de l’hôtel pour se rafraîchir en binouzes bien fraîches avec quelques furieux du VTT 973, avant de remonter au gîte pour le repas du soir.

21h00 petit café, Patrick reprendra une ultime bière avant l’effort du lendemain, avant d’aller se coucher.


On se réveille essoufflés, tellement on a dormi vite (expression de François), il est 01h00 le petit déj nous attend dans le hall de l’hôtel. Entre poulet, pâtes, riz pas d’hésitation ce sera thé croissant. A peine le café avalé, Olivier part se recoucher, le suisse dort beaucoup.


03h00, cette fois nous sommes en bas, affalés dans les fauteuils en attendant le top départ avec nos beaux gilets jaunes et la frontale sur le casque pour certains, la vaseline et la crème solaire sont prêtes à être étalées à la première occase.


03h20 le départ devant la mairie, beaucoup de voitures d’accompagnement, belle caravane et 40 cyclistes prêts pour l’aventure. La 1ère étape se déroule de nuit, sans problème avec le Berlingo customisé ; ses projecteurs nous éclairent la route et son klaxon italien va nous péter les oreilles jusqu’à Cayenne. Enfin le jour pointe, il est 06h00, pause à la bretelle de Mana ravitaillement et on repart, arrivée à Iracoubo quelques photos avec une autorité locale et c’est reparti pour Sinnamary, à 1km de l’arrivée ça sent le sprint, les Taquets sont aux avants postes Patrick, Olivier et quelques autres se tirent la bourre sur le pont, mais Patrick se fera régler au sprint, re photos avec monsieur le maire, un petit coup de vaseline et on repart, le soleil commence à taper la crème solaire fait son apparition.


Direction Kourou, le vent de face, le soleil et 150 kms de parcourus, les organismes commencent à souffrir, tout comme les pneus de Théo qui re crèvera quelques kms après la pause improvisée de Petit Saut.

A 5 km du carrefour de Kourou, Patrick, Olivier, Pierre Nicolas et deux trois autres remettent le couvert, c’est reparti à donf, cette fois François s’y colle et passe tout le monde en revue, ça arrange tout le monde, le vent souffle fort et la locomotive s’essouffle et Patrick, Pierre Nicolas et deux autres, des jeunes cette fois terminent ensemble, au carrefour c’est le regroupement, pour arriver à la médiathèque.


Un bon repas nous sera servi, pour finir comme il faut ce périple de 270 kms.

Olivier, notre suisse fait l’impasse il préfère dormir (voir photo) en fait il est en vrac sur un bout de bois.

Après cette pause d’une heure, direction Macouria, à l’approche du village notre Patrick relance de nouveau, increvable, là François le contre et remporte le sprint sans discussion et dans les règles, pas de magouilles. C’est effectivement ce que l’Histoire retiendra mais il y a des choses qui ne se font pas.


On remplit les gourdes une dernière fois, un invité prend place dans le peloton avec son VTT c’est le directeur adjoint d’EDF. Ca roule à 20 km/h, le tube de vaseline est consommé, toujours aussi  mal aux fesses, la crème solaire est dans le même état que le tube de vaseline et tout le monde est cramé, même Olivier qui n’arrive pas à suivre Patrick sur le pont du Larivot.


17h30 arrivée à Match Montjoly de Cayenne sot un total de 11h30 de selle, 270 kms.


Une bonne bière nous attend en fait c’est Nadia qui va nous les chercher à Super U et Jo nous immortalise derrière la banderole du Téléthon 2011, une super journée avec une équipe de l’EDF au top, nous n’avons à aucun moment manqué de rien et en maître d’œuvre Saël que tout un chacun gardera un super souvenir et une équipe de 40 coureurs tous aussi sympas les uns que les autres.

 


Publié dans Blabla Taquéta

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article